La bague aux doigts

dauphine-raisin-bague-au-doigt

Take off your golden ring! Your hand’s more fair without it.

J.R.R.TOLKIEN, The Lord of the Rings

Parce qu’il vieux (parfois) motard que jamais, reprise, en cette fin de janvier, de mes activités ; – )

dauphine-raisin-méduses-doigts

Les méduses pour plaire à mon imaginaire et les doigts tatoués pour l’mariage, rapport au titre de l’image. Les ongles, vernis à la semblance des anémones du Llançà de mon adolescence puis une bague ornée, aussi, parce que tu me disais, l’ami, que des joyaux, je n’écrivais plus mot.

dauphine-raisin-bague-doigt

Mais enfin, cette belle échevelée dévêtue de dentelles, aimant la bagatelle et courtisée par des doigts… à baguer, d’où diantre a pu m’tomber l’idée d’la dessiner ?

Si j’le savais, eh !

C Nowel, D’s no(t) well

dauphine-raisin-bouquet-sapins-neige
Sent-ce le sapin ?

Ma bonne résolution pour l’an futur : blogger moins mou qu’par le passé. C’est jouable ; – )

Bonnes f’êtes : – ) et… rendez-vous mi-janvier?

Sot’ d’humeur

dauphine-raisin-sotte-humeur

Après la pluie le soleil, affirme le Devin mais la pluie devant l’soleil, c’est bien aussi, dit D. Raisin : ça donne vie aux arcs-en-ciel.

Souvenirs liés, en vrac : le ruban de ciel nommé par une cassette audio surgie de mon enfance ; les arcs vus aux Murchison Falls avec l’être élu alors, lettre relue dans mes pensées d’ces jours derniers, la faute à l’actualité d’Bujumbura; ceux admirés peints sur les murs d’San Francisco enfin, souvenirs d’une belle aventure en compagnie, de ciel bleu et d’pâtisseries.

dauphine-raisin-sautes-d-humeur

Bref, quand c’est caca, c’est cas d’eau. Voici de nouvelles cartes qui, je l’espère, vous plairont et où, comme d’hab’, vous lirez c’que vous voudrez à condition de n’pas m’l’attribuer ; – )

dauphine-raisin-croquet-la-vie
Bon jour et à bientôt : – )

Une blonde émoustillante

blonde-emoustillante-2

The figure has paused again, and half on the bed and half out of it that young girl lies trembling. Her long hair streams across the entire width of the bed. As she has slowly moved along she has left it streaming across the pillows […] With a sudden rush that could not be foreseen – with a strange howling cry that was enough to awaken terror in every breast, the figure seized the long tresses of her hair, and twining them round his bony hands he held her to the bed.

James RYMER or Thomas PREST, Varney the Vampire

Une blonde émoustillante est le titre d’un film de Jiří Menzel, film sous le charme duquel j’ai trébuché. Moutarde sur le jambonneau d’ce bel ouvrage : les boucles en cascade de sa blonde héroïne, finalement tressées, tranchées et trimballées sur le porte-ramages de son vélo. Ma fascination pour les toisons sacrifiées n’est, en effet, plus qu’un secret d’polichinelle… dans le tiroir… dixit l’scénar ; – )

Ça craint?
Ça craint, je crois, mais n’le crin pas.

Place aux images:

blonde-emoustillante-3

blonde-emoustillante-4

blonde-emoustillante-5
Rendez-vous avant le mois prochain et d’ici là, (sup)portez-vous bien : – )

Courtisane

dauphine-raisin-courtisane-fleches
Là où Dauphine s’expose sans sexe poser et vend, c’est heureux, ses images plutôt que son image ; – )

Où ? Boutique éphémère Unique et Fabuleuse, 6 rue Lombard à Liège (perpendiculaire à la rue souverain pont, à deux pas de la Place Saint-Lambert). Quand ? Vernissage ce vendredi 6 novembre de 17H00 à 22H00 (bulles, brownies, blabla et cetera), ouverture de la boutique chaque week-end du mois (samedi de 10H00 à 18H30 et dimanche de 11H00 à 15H00). Qui ? Mademoiselle Smoothie, Chloé Thimister, Fanny Daubré, Pretty Little Lapin, Vanessa Deussen Collages, Les carnets de voyage de Miss A et… moi, donc.

vernissage-6-novembre-unique-et-fabuleuse
Ci-dessus, le flyer de l’évènement illustré par Mademoiselle Smoothie et ci-dessous, mes nouvelles cartes postales, fraichement imprimées d’hier matin.

dauphine-raisin-unique-fabuleuse-cartes
Sans rire, venez ! Je promets d’y aller mollo sur les jeux d’mots ; – )