Fantoches, mes fantômes ?

" "

Novembre, mois des morts et des fantômes. Cette année encore, j’ai fait l’impasse sur la tournée des tombes et mes aînés, rancuniers, hantent mes pensées.

J’avais 6 ans et Mémère me racontait comment, dans son jeune temps, elle se cachait sous un drap blanc pour affoler son frère Pierre, co-pensionnaire du même sordide orphelinat. Elle est depuis morte dans un home au confort faux et en y repensant, je me dis que les bonnes maisons de repos sont un peu les fantômes de notre temps: certains y croient et d’autres non. Bertha used to be a bed sheet ghost and an amazing great-grandmother. She’s been dead 12 years and still haunts my memory.

Comme la vie passe, hein !

5 Comments

  • C’est étrange, il y a comme une similitude avec le début de vie de ma propre grand-mère… Pour elle, la fin n’est pas encore arrivée. Quant à mes petits fantômes, ils m’accompagnent, je ne fais pas la tournée des tombes.
    J’aime beaucoup cette illustration.

    • Étrange, oui ! Pour rester dans ce registre, voici une anecdote : leur père les a abandonnés à la mort de leur mère, quelque part dans les années 20. L’été dernier, j’ai découvert dans ses affaires à elle une photo de lui, obtenue alors qu’adulte, elle tentait de retrouver sa trace. Au verso était griffonnée son adresse qui fut aussi, à une poignée de maisons près, celle d’un beau garçon chez qui j’avais, à vingt ans, porté mes pénates. Mon premier chez-moi… Coïncidence ?
      Bref, heureuse vie à nos aimés et doux Après à nos petits fantômes !

  • Très jolie illustration! La Toussaint toute en lumière et douceur :)

  • […] une robe en soie et lurex fripée avant janvier. Ci-dessus à droite, le bout d’une robe de la mère de la mère de ma mère, transformé par elle en chiffon et par moi conservé toutes ces […]

Leave a Comment