Fenêtre d’un jour d’été

Se protéger du soleil en collant des journaux sur la vitre

Aujourd’hui, la notion idéologique de classe moyenne domine la société. Son objectif est de convaincre la majeure partie de la population qu’elle participe d’une grande famille. Les valeurs de cet égotisme sacralisé et célébré au sein de cette idéologie sont mises en scène dans le culte maniaque de l’hygiène et de la sécurité, l’exaltation de la valeur travail, au sein de laquelle la fonction se confond avec l’existence, et, naturellement, la propriété privée comme sanctuaire de la marchandise.

Propos de Jean-Luc DEBRY recueillis par Cédric BIAGINI in Divertir pour dominer – la culture de masse contre les peuples, Éditions L’Échappée, 2010.

Ce matin, mon appart’ avait, je vous l’avoue, de faux-airs de sanctuaire ; – ) À ce propos… Vous ai-je déjà parlé de mon picturesque appart’ non isolé où les hivers sont bien trop froids pour moi et les étés bien trop chauds pour mon PC ? En ces jours de juillet, Il m’est ainsi difficile d’alimenter ce blog régulièrement, mais j’espère vous revenir bientôt avec une simplissime recette de soupe au citron, un intermède textile et… de nouvelles images, pardi ! Hello dear readers, how’s July met your expectations so far? On this side of the screen, the heath’s once more threatening my laptop and my productivity but fear not (aha, as if), I’ll be back soon with a delicious lemon-soup recipe, a textile interlude and… new drawings, of course!  

Tenues estivales

Je profite de mon passage ici pour vous conseiller ma lecture du moment, les hypnotisantes Ghost stories de M. R. JAMES, que vous connaissez peut-être aussi comme l’éditeur des nouvelles gothiques de Joseph SHERIDAN LE FANU. Pour citer Sir John Betjeman : ‘If you like a well-told story redolent of the England of horse carriages and branch railway lines; if old churches and old houses delight you; if evil things, with hairy arms and talons alarm you; if you believe in haunting horror, or if you do not, buy this book’. Thanks to a recent visit in Robert’s Books, a second-hand English bookshop in Riga, I finally got my hands on M. R. James’ mesmerizing Ghost Stories and haven’t put this gem of a book down since then. Have you read it?

Ghost stories de M. R. James

 Adieu, adieu, adieu! And… remember me?

4 Comments

Leave a Comment