Nuage qu’Iris…

Hiver en Cerdagne

“There being funerals coming every day, when the people saw me lying on the grave with my spade beside me, they thought I had gone quite deranged, and, pitying me, they, half by force, took me away; but no one offered me an asylum in his house, for they called me the man that was dead and risen again, and shunned me as being scarcely of this earth.”

James HOGG, Some Terrible Letters from Scotland

Nuage qui pleure… ou pas. Je vous écris de Cerdagne, loin d’mon matos et très en r’tard niveau boulot, la faute au boire, au manger, au lire et au dormir !

Arc-en-ciel sur un nuage

Iris, donc, comme la divine messagère aux pieds ailés semant derrière elle des rubans d’arcs-en-ciel.

Iris aussi comme les pupilles crevées des gris zombies d’In the Flesh, une lumineuse série britannique causant amour, peur de l’autre et… maquillage puisqu’avoir la peau grise quand pour montrer patte blanche, il s’agit d’être beige, c’est être condamné à ensevelir ses chairs sous une épaisse couche de fond de teint.

Nuage irisé

Peau nue, ces zombies ne sont point moches mais dégoutent pourtant comme dégoute parfois la femme sans fard.

— Anecdote —

Vendredi 12 décembre à midi, soit H-8 avant qu’on MP’Arles d’In the Flesh et J-2 avant que j’la dévore, une amie me raconte comment une actrice célèbre, célébrée et notoirement botoxée écourta un jour une entrevue parce que son interlocutrice avait les pores imparfaitement poudrés et que cet impudique épiderme l’angoissait.

Je me demande comment elle en est arrivée là et ce qu’elle penserait d’Amy Dyer. Je me demande aussi si je n’ai pas envie de plancher sur une resucée en BD de L’Île du Docteur Moreau avec Little Miss Hollywood dans le rôle de Prendick et Paris dans celui de Lille. Ça s’appellerait L’insoutenable nudité de l’être, haha… ha… argh.

— Fin de l’anecdote —

Pour conclure cette approximative chronique, j’écrirais qu’In the flesh est un drame fantastique fichtrement d’actualité, bien moins gore qu’un JT et si réussi que vous le conseiller est ma façon de vous souhaiter une riche et belle année !

À bientôt : – )

Nuages aux couleurs de l'arc-en-ciel

In a glass darkly de Sheridan Le Fanu

Leave a Comment