On s’marre co chal

dauphine-raisin-perles-reine

Moi, dit une très vieille femme, je ne crois plus en Dieu. Hier soir, j’ai touché deux œufs, des vrais œufs. En rentrant chez moi, mon pied a manqué le trottoir, je les ai cassés tous les deux. Je ne crois plus en Dieu.

dauphine-raisin-phryne-F

Marcel AYMÉ, En attendant

Mon histoire est l’histoire d’une nullipare qui pondait des œufs, c’est à dire qu’elle en dessinait. Saviez-vous que les œufs de crapaud s’pondaient en chapelets et ceux de grenouille, en grappes ? Logiquement, il faudrait donc parler de crapaud de bénitier et lâcher la grappe (de raisin) aux grenouilles jusqu’ici calomniées. En plus, dans crapaud, il y a « eau ». CQFD ; – )

Sous mon stylet, les chapelets furent transformés l’un en boa sur Phryne des années folles, l’autre en collier de perles pour reine jubilante.

Mais je n’ai là guère le temps d’en enfiler,  dit la fée Car-Elle-Bosse.

D’ailleurs, j’y retourne.

Rendez-vous la semaine prochaine pour un article un zeste plus z’étoffé, causant de bien bavardes têtes coupées.

Leave a Comment