My Lion

Lion à la crinière constituée de flèches

Although her father had told her of the nature of the one who waited for her, she could not control an instinctual shudder of fear when she saw him, for a lion is a lion and a man is a man and, though lions are more beautiful by far than we are, yet they belong to a different order of beauty and, besides, they have no respect for us: why should they?

Angela CARTER, The courtship of MR Lyon

L’autre aurore s’est rappelée à mon souvenir l’idée de portraiturer un fier lion à la crinière hérissée de flèches. La première fois que cette idée m’a visitée, ma période « flèches » balbutiait, l’affaire Cecil tintamarrait. C’eût pu être vite bouclé mais le temps, hélas, m’a manqué. C’est réparé.

Lion arborant des flèches en guise de crinière
Anecdote amusante. Je me suis longtemps lovée, pour dormir, lire ou pleurer, dans le creux d’une gigantesque lionne en peluche reçue pour mon premier anniversaire. Je m’y suis lovée, en vérité, jusqu’à ce qu’elle soit jugée trop vieille et, à mon insu, jetée en une benne. Je m’y suis lovée et depuis, quand j’entends ou lis « lion », son image devance en mon esprit celles des fauves de chair et d’os observés, pourtant, libres et mouvants.

Lion criblé de flèches

L’imaginaire a ses raisons…

Allons!

Mon ongle

Salle à manger de style Art Nouveau

With that he pulled open his shirt, and with his long sharp nails opened a vein in his breast. When the blood began to spurt out, he took my hands in one of his, holding them tight, and with the other seized my neck and pressed my mouth to the wound (.)

Bram STOCKER, Dracula

Hier jour, j’ai traîné mon vieux lard dans les rues de Nancy, bravant froid et pluie pour y découvrir son Daum plus les merveilles de son École. Son Art Nouveau, en somme. Hier, donc, j’erre, mire et admire quand soudain, deux mains de verre me tirent d’une douce rêverie. Couleurs, parures, forme des ongles… Tout en ces mains de sirène m’évoque les doigts d’un dessin mien.

Mains ornées de coquillages par Emile Gallé

Je suis, nous sommes au Musée de l’École de Nancy et ces segments de membres furent modelés en 1904 par Émile Gallé.

Invente-t-on jamais rien ?

Mains de Charles le Téméraire

Plus tard, au Musée des Beaux Arts. Chute en arrêt devant la toile d’Auguste Feyen-Perrin représentant Charles le Téméraire retrouvé mort après la bataille de Nancy et identifié notamment grâce à ses ongles, qu’il se plaisait à porter exagérément longs.

Main griffue de Charles le Téméraire

De vous à moi, j’ai trouvé ce nu neige-contre-sang et ses vampiriques presque-griffes puissamment érotiques.

À deux mains… ou plus ; – )

La bague aux doigts

Porteuse d'anneau courtisée par une foule de doigts

Take off your golden ring! Your hand’s more fair without it.

J.R.R.TOLKIEN, The Lord of the Rings

Parce qu’il vieux (parfois) motard que jamais, reprise, en cette fin de janvier, de mes activités ; – )

Méduses composées de doigts

Les méduses pour plaire à mon imaginaire et les doigts tatoués pour l’mariage, rapport au titre de l’image. Les ongles, vernis à la semblance des anémones du Llançà de mon adolescence puis une bague ornée, aussi, parce que tu me disais, l’ami, que des joyaux, je n’écrivais plus mot.

Forêt de doigts

Mais enfin, cette belle échevelée dévêtue de dentelles, aimant la bagatelle et courtisée par des doigts… à baguer, d’où diantre a pu m’tomber l’idée d’la dessiner ?

Si j’le savais, eh !

C Nowel, D’s no(t) well

Carte de voeux de style naif
Sent-ce le sapin ?

Ma bonne résolution pour l’an futur : blogger moins mou qu’par le passé. C’est jouable ; – )

Bonnes f’êtes : – ) et… rendez-vous mi-janvier?

Sot’ d’humeur

Statue de la liberté ayant pour bouche un arc-en-ciel

Après la pluie le soleil, affirme le Devin mais la pluie devant l’soleil, c’est bien aussi, dit D. Raisin : ça donne vie aux arcs-en-ciel.

Souvenirs liés, en vrac : le ruban de ciel nommé par une cassette audio surgie de mon enfance ; les arcs vus aux Murchison Falls avec l’être élu alors, lettre relue dans mes pensées d’ces jours derniers, la faute à l’actualité d’Bujumbura; ceux admirés peints sur les murs d’San Francisco enfin, souvenirs d’une belle aventure en compagnie, de ciel bleu et d’pâtisseries.

Polyamoureux utilisant un arc-en-ciel comme corde à sauter

Bref, quand c’est caca, c’est cas d’eau. Voici de nouvelles cartes qui, je l’espère, vous plairont et où, comme d’hab’, vous lirez c’que vous voudrez à condition de n’pas m’l’attribuer ; – )

Croquet joué avec des fleurs de tournesol et des arcs-en-ciel
Bon jour et à bientôt : – )