Poils de Poirot

dauphine-raisin-moustache

‘Mademoiselle Penn –the effect is charming. But you should really grow a moustache.’

Double sin, Agatha CHRISTIE

Un soir récent, Morphée tardait et, bercée par le Poirot d’David Suchet, je poireautais, quand soudain parurent, au verso de miniatures, les mèches des maréchaux portraiturés. Double sin était titré cet épisode dans lequel douze précieux médaillons faits sous Napoléon filent – l’oserais-je ? – à l’anglaise.

Double pêché rencontre pêché mignon : c’est une nouvelle apparition pour ma collection virtuelle de toisons.

hercule-poirot-broche-cheveux

Agatha, ainsi, m’a gâtée… par adaptation interposée puisqu’en Double sin l’ancienne, c’est-à-dire la nouvelle, les roublards sont pareillement de mèche mais, suspense oblige, personne ne la vend et il est question uniquement de miniatures peintes par Cosway.

hercule-poirot-bijoux-cheveux

Arrivée d’hair chi… gnon ?

Leave a Comment