My Lion

Lion à la crinière constituée de flèches

Although her father had told her of the nature of the one who waited for her, she could not control an instinctual shudder of fear when she saw him, for a lion is a lion and a man is a man and, though lions are more beautiful by far than we are, yet they belong to a different order of beauty and, besides, they have no respect for us: why should they?

Angela CARTER, The courtship of MR Lyon

L’autre aurore s’est rappelée à mon souvenir l’idée de portraiturer un fier lion à la crinière hérissée de flèches. La première fois que cette idée m’a visitée, ma période « flèches » balbutiait, l’affaire Cecil tintamarrait. C’eût pu être vite bouclé mais le temps, hélas, m’a manqué. C’est réparé.

Lion arborant des flèches en guise de crinière
Anecdote amusante. Je me suis longtemps lovée, pour dormir, lire ou pleurer, dans le creux d’une gigantesque lionne en peluche reçue pour mon premier anniversaire. Je m’y suis lovée, en vérité, jusqu’à ce qu’elle soit jugée trop vieille et, à mon insu, jetée en une benne. Je m’y suis lovée et depuis, quand j’entends ou lis « lion », son image devance en mon esprit celles des fauves de chair et d’os observés, pourtant, libres et mouvants.

Lion criblé de flèches

L’imaginaire a ses raisons…

Allons!

Ô Méduse, méduse-moi!

Sirène bifide

L’ancien officier de marine prie Son Altesse Sérénissime de vouloir bien accepter sa démission d’attaché au Muséum et de membre des expéditions océanographiques, pour ce motif qu’ayant lui-même été pêché, mis dans une espèce d’aquarium et descendu au bout d’une ficelle, en manière d’amorce ou d’appât, il éprouve alors une indomptable répugnance à faire subir aux autres le sort qu’il a subi chez les sarvants.

Maurice RENARD, Le Péril Bleu

Vous l’aurez compris : fan de fantastique, oui, de zoos, volières et autres aquariums, pas trop. C’est pourtant en visitant celui de Monterey, en Californie, que je me suis (re)découvert une passion pour les méduses, leur translucidité et leurs hypnotisants déplacements.

Lent ballet des méduses à l'aquarium de Monterey

Méduses à l'aquarium de Monterey

Là où méduses et fantastique se rejoignent, c’est lorsque celles-ci prolifèrent, naufragent les bateaux et bloquent un réacteur nucléaire. Pollution, pullulation… Mon imaginaire fait des heures sup’ ! Fantastiques aussi les méduses de mon enfance dont les cadavres mouchetaient, l’été, les tristes plages. En les regardant, j’avais le cœur battant, la chair frissonnante et l’impression de toucher du doigt une vérité ancienne et longtemps oubliée. 

Méduses échouées en grand nombre sur les plages belges

Il y a un an, j’ai, pour toutes ces raisons, acheté une étole médusée. Sauf qu’avec le recul, j’ai parfois l’impression d’avoir vaguement bradé un imaginaire qui, lui, n’avait pas de prix. Un bout de moi contre un bout de soie ?

Plaisirs de l’hiver arrivé… quater

Lire tapie sous une pile de couvertures

L'ours, histoire d'un roi déchu de Michel Pastoureau


Aller au lit, amonceler les couvertures et renoncer instamment à tout mouvement, sous peine de voir s’effondrer ce mur d’un genre nouveau. Going to bed, piling up blankets and staying still…to avoid the scheduled collapse of this comforting woolen-wall ; – )
Le livre que je tiens à la main, c’est L’ours – Histoire d’un roi déchu de Michel PASTOUREAU. Un ouvrage finement écrit et solidement documenté, épique comme un Tolkien et plus triste qu’un couché de soleil, relatant la mise à mort, par l’Église, de notre premier dieu The book on the picture is Michel PASTOUREAU’s The Bear: History of a Fallen King. A true gem of a book, clever, fascinating and well-written, that documents the ancient God’s dethroning by the Catholic Church.

En parallèle, je poursuis mon immersion dans l’œuvre de Marcel AYMÉ et ne puis résister à publier ici cet extrait d’Uranus (p.9), que j’ai trouvé fort drôle :

Voyons, Germaine, dit-il à sa femme, pourquoi empêches-tu cette petite de mentir ? Déjà ce matin, tu as fait une scène à Pierrot en l’accusant de t’avoir pris un billet de cinquante francs. Tu veux donc lancer dans la vie des enfants désarmés, sans autres atouts qu’une bonne orthographe et des souvenirs de catéchisme ?

Et vous, que lisez-vous en ce moment ? What about you? Any interesting reads lately?

Le saviez-vous?

Blanche hermine se laissant admirer

Hermine est l’un de mes prénoms féminins favoris, ex æquo avec Athenaïs, Elgive et Herlinde. Or, hier matin, j’ai croisé une blanche hermine, une vraie de vraie, pour la première fois. J’ai retenu mon souffle jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans la haie d’un champ puis j’ai repris ma route en souriant bêtement. Voilà pour l’anecdote. Demain, si vous êtes sages, je vous parlerai de la fois où j’ai mangé une pomme ; – )

Yesterday, I met a white ermine for the first time ever and it made me really happy. Then, I ate an apple and it was yummy. I guess I should write books ; – )