La forêt pétrifiée d’Arizona

Portrait naif de vieille dame embijoutée

J’rentrais tranquille, j’rentrais peinarde d’une journée de formation sabotée par un mal au cap, lorsque soudain me prit l’envie d’aller m’échouer sur le lit… mais j’me suis dit…

LAISSE pas BÉTON ton blog, hé, Raisin !

Forêt pétrifiée d'Arizona

Dear readers, may I introduce you to Lady Arizona, her cuddly dragon and the magnificent trees of the Petrified Forest National Park. This place, well, it ought to be sung, to cite the stouthearted Sam, but I’m no poet and will wisely let the pictures do the talking. Can you hear their whispers? Bon, bon, bon. Vous avez aimé les faux joyaux de Francine et le verre en vrac d’Henrik ? Laissez-moi vous présenter Dame Arizona, son dragon câlin et sa forêt plantée d’arbres pétrifiés:

Ecorce bijou d'un arbre pétrifié

Tronc pétrifié

Mais une forêt pétrifiée peut en cacher une autre. C’est ainsi qu’en recherchant le nom exact du parc protégeant ces joyaux arbres, j’ai découvert l’existence d’une Petrified Forest avec Bette Davis et Humphrey Bogart dans les rôles principaux. Ceci dit, une forêt disponible uniquement en VHS à la médiathèque de mon quartier existe-t-elle vraiment ? Et si vous l’avez vue, dois-je la voir aussi ou puis-je sereinement laisser béton ? By the way, have you ever watched The Petrified Forest movie starring Bette Davis and Humphrey Bogart? If so, is it as great as it sounds? And on another note, doesn’t the petrified bark below look like raw fish flesh?

Ecorce pétrifiée

Enfin, l’écorce ci-dessus vous évoque-t-elle à vous aussi de la chair à sushi ?

À vendredi, samedi ou manchedi,

D

Baltique trip…# 2 : La Colline des Croix

Colline des croix en Lituanie

Kryžių Kalnaslà, lieu de pèlerinage séculaire et lieu de résistance contre l’ex-occupant, forêt de croix qui, rasée, repoussa. Si l’on s’aventure au pays des croix, il faut en visiter la colline, n’est-ce pas ? Plus de photos qu’à l’accoutumée pour rendre un hommage sincère à cet inspirant dégueulis, à ce verger ensauvagé. L’accumulation folle peut être belle, je ne veux plus l’oublier.

Amoncellement de croix sur la colline des croix

Croix entassées sur la colline des croix

Forêt de croix en Lituanie

Colline des croix au nord de la Lituanie

Innombrables croix en bois sur la colline des croix

La prochaine fois, il sera question d’un petit Versailles et de gros Dandys…Bises d’ici : – )

Colline lituanienne couverte de croix

Nord Algérien… #2: Les cités romaines

Cuicul et sa forêt de colonnes romaines

Ces formes entrevues, ces bruits indistincts de pas, était-ce Max et Fabio marchant et causant, et disparus à l’angle d’un carrefour ? Cette explication toute naturelle, Octavien comprenait à son trouble qu’elle n’était pas vraie, et les raisonnements qu’il faisait là-dessus à part lui ne le convainquaient pas. La solitude et l’ombre s’étaient peuplés d’êtres invisibles qu’il dérangeait ; il tombait au milieu d’un mystère, et l’on semblait attendre qu’il fût parti pour commencer.

Théophile GAUTIER, “Arria Marcella”

Si, enfant, j’explorais avec bonheur les châteaux en ruine, à l’adolescence, je rêvais d’aller, comme l’Octavien de Gautier, me perdre dans les ruelles de Pompéi. Des années plus tard, la cité campanile m’est toujours étrangère mais Cuicul, Lambese, Thamugadi, Thubursicum et Tipasa ont pour un temps étanché ma soif de cinq (ou six) thés antiques. Suivez la guide!

CUICUL (DJEMILA) : LA PLUS PENTUE

Théâtre de l'antique Cuicul

Les ruines étaient désertes à l’exception d’une étudiante en droit potassant ses leçons, de jeunes couples… amoureux des vieilles pierres et d’ados adossés emplissant de techno la scène du théâtre. Autour, des collines vert-j’espère, un ciel bleu-je-le-veux et, au fond, l’étrange impression d’arpenter un aquarium avec des faucons crécerelle anguilles en guise de poissons ; enfin, un pique-nique digne de détrôner l’iconique combinaison cheap sushis x Golden Bridge. 

LAMBESE (TAZOULT) : LA PLUS NÉGLIGÉE

Amphithéâtre de Lambèse

Après Cuicul, Lambèse. Lambèse où des mosaïques d’une rare finesse s’entassent dans un musée minuscule, où les ruines d’un camp de légionnaires, squattées par les cigognes, bordent un pénitencier et où l’Histoire, partout laissée en friche, subit les outrages du temps et des pillages. Lambèse qui pourtant mérite d’être vue.

THAMUGADI (TIMGAD) : LA PLUS FLEURIE

Cité antique de Timgad en Algérie

Ruines romaines en pleine nature

Imaginez un paysage d’une beauté insolente, un océan de fleurs jaunes sur fond de sommets enneigés et, courgette sur la semoule, mille colonnes jaillissant des flots puis s’élevant vers le ciel comme autant de grands mâts. Thamugadi au printemps, la voir et la quitter, n’est-ce pas déjà mourir un peu?

THUBURSICUM (KHAMISSA) : LA PLUS SAUVAGE

Ruines romaines de Thubursicum

Le patrimoine archéologique algérien est d’une telle richesse que fatalement, certains sites passent à la trappe des circuits touristiques. Sortir des sentiers battus vous gagnera la sympathie des riverains, ravis de voir ces trésors appréciés à leur juste valeur.  

TIPASA (TIPAZA)  : LA PLUS TOURISTIQUE

Ruines de la ville romaine de Tipasa

Ruines romaines à Tipaza

Une forêt de pierres dans une forêt de troncs avec, en sus, le bleu du ciel et l’azur des flots… Un vrai décor de conte déserté par les fées au profit de touristes venus d’Alger. À moins d’une heure de voiture de la capitale, peut-on, en effet, imaginer une escapade plus photogénique ? 

Sans transition, je m’en retourne bosser et vous dis à bientôt… ou tard ; – ) 

Forêt d’rêve

Vision naive d'une forêt engloutie

Je vais vous révéler en peu de mots un grand mystère de la vie humaine. L’homme s’épuise par deux actes instinctivement accomplis qui tarissent les sources de son existence. Deux verbes expriment toutes les formes que prennent ces deux causes de mort : VOULOIR ET POUVOIR. Entre ces deux termes de l’action humaine, il est une autre formule dont s’emparent les sages, et je lui dois le bonheur et ma longévité. Vouloir nous brûle et pouvoir nous détruit ; mais SAVOIR laisse notre faible organisation dans un perpétuel état de calme. Ainsi le désir ou le vouloir est mort en moi, tué par la pensée ; (…) Rien d’excessif n’a froissé ni mon âme, ni mon corps. Cependant, j’ai vu le monde entier. (…) Ma seule ambition a été de voir. Voir, n’est-ce pas savoir ? (…) Mes débauches étaient la contemplation des mers, des peuples, des forêts, des montagnes ! J’ai tout vu, mais tranquillement, sans fatigue ; je n’ai jamais rien désiré, j’ai tout attendu. Je me suis promené dans l’univers comme dans le jardin d’une habitation qui m’appartenait.

Honoré de BALZAC, La peau de chagrin

Enfin réconciliée avec la prose balzacienne, je m’en vais voir et reviens mi-avril. Portez-vous bien et à la revoyure! I’m going on a three weeks adventure. See you in April, take care!

Remake

Colonie d'amanites tue-mouches dans une forêt naive

Et sur ce, hey hi, hey ho, je m’en r’tourne au boulot !